Calcification de la coiffe des rotateurs

Quel est le problème ?

 

Chez les personnes présentant cette pathologie, sur les tendons de la coiffe des rotateurs se trouvent de petits dépôts constitués de cristaux: ce sont des calcifications.

On ne sait pas encore bien expliquer l’origine de cette maladie ni la façon dont elle évolue.

Pour une raison souvent inconnue (sans rapport avec l’activité professionnelle), le tendon fabrique une calcification. Cette calcification peut être très grosse ou très petite. Quelquefois il y en a plusieurs.

7% de la population est porteur de calcification, mais seulement 1/3 des calcification est symptomatique.

L’évolution de cette pathologie se fait sur deux modes principaux:

  • Un mode aigu: crise douloureuse intense et paroxystique, épaule pseudo paralytique. Cette crise correspond à la phase de résorption.
  • Un mode chronique: les douleurs sont quotidiennes, provoquées par les mouvements ou nocturnes de type inflammatoire.

 

Quels examens complémentaires ?

Les radiographies (rayon X) permettent de voir les calcifications: leur apparence et leur évolution dans le temps permettent de donner des informations sur le stade de leur évolution.

Calcification    Calcification 2

 

 

Quels sont les traitements envisageables ?

   1) Les traitements médicaux:

 

Les médicaments prescrits par votre médecin permettent de lutter contre la douleur et l’inflammation pendant les phases douloureuses.

La réalisation d’une infiltration dans l’épaule est parfois utile. Elle permet de délivrer sur une zone réduite d’une tendon très inflammatoire une dose importante et très active d’un anti inflammatoire (corticoïdes). Le geste infiltrait ne doit pas être renouvelé plus de 2 à 3 fois. Au delà, les corticoïdes injectés peuvent avoir un effet délétère sur le tendon.

Si votre épaule est trop douloureuse, elle risque de s’enraidir. C’est pourquoi des exercices de rééducation réalisés auprès d’un kinésithérapeute sont utiles utiles pour préserver la souplesse de l’articulation et diminuer les douleurs

 

Le traitement médical est la pour vous aider jusqu’à la disparition des calcifications, mais ce n’est pas lui qui les élimine.

Il limite simplement la douleur et les difficultés pour bouger l’épaule en attendant que le problème soit résolu.

Il se peut que vous continuiez à avoir mal margé tout. Il est alors parfois souhaitable d’envisager un geste chirurgical.

 

  2) Le traitement chirurgical:

Quand faut il opérer ?

Souvent le tendon arrive à faire disparaitre la calcification, même si cela se produit sur une durée très longue. Il n’est alors pas nécessaire d’opérer.

 

Mais parfois le tendon n’arrive pas à faire disparaitre la calcification, ou la douleur et les problèmes pour bouger l’épaule persistent.

Il arrive également que la calcification soit éliminée sans que le mauvais fonctionnement de l’épaule et les douleurs disparaissent pour autant.

Dans tous ces cas, votre chirurgien peut vous proposer un geste chirurgical. Habituellement, c’est l’inefficacité ou l’épuisement dans le temps de l’efficacité des infiltrations, de la rééducation qui donnent des arguments à votre chirurgien.

Il est également impératif que sur des clichés radiologiques distants de plusieurs mois la calcification reste de taille identique (une diminution du volume de la calcification peut signifier que celle ci est en train de s’évacuer d’elle même)

 

L’opération qui vous est proposée

Il s’agit d’enlever des dépôts semblables à de la craie (calcifications)  dans les tendons de l’épaule.

Il existe de nombreuses méthodes. Celle retenue par les chirurgiens de notre association est la technique arthroscopique, considérée comme efficace et peu agressive.

L’anesthésie:

Avant l’opération, lors de la consultation pré opératoire, le médecin anesthésiste qui vous examine vous propose une méthode adaptée à votre pathologie. Le plus souvent la méthode retenue est l’anesthésie loco-régionale couplée à l’anesthésie générale.