L’arthrose de l’épaule

Quel est le problème ?

L’épaule correspond à l’articulation entre la cavité de l’omoplate (glène) et l’humérus. Les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage qui facilite leur glissement.

Anatomie

L’arthrose de l’épaule (ou Omarthrose) correspond à l’usure du cartilage.

La disparition du cartilage laisse nu l’os se trouvant sous ce dernier rendant difficile les mouvements de glissement de la tête de l’humérus dans la glène. L’arthrose évolue de façon inexorable et imprévisible, les douleurs ne sont pas proportionnellement liées au stade évolutif de l’arthrose.

L’épaule arthritique fait mal et devient progressivement raide. Sa capacité de mouvement dépend cependant beaucoup de l’état des muscles et des tendons qui l’entourent: plus ils sont abimés, plus il devient difficile de bouger l’épaule. Et moins on utilise correctement les muscles, plus ils s’affaiblissent.

 

Quels examens complémentaires ?

  Les radiographies

La radiographie standard utilize les rayons X pour visualiser les os à l’intérieur du corps. Elle ne permet pas de visualiser directement l’état du  cartilage mais donne des indices indirects sur son état:

Dans une articulation normale (sans arthrose):

Radiographie normale

1: Radiographie normale 2: la tête de l’humérus est sphérique 3: il existe un espace entre la glèbe et l’humérus qui correspond au cartilage (qui n’est pas visible sur la radiographie)

Dans une épaule arthrosique:

Arthrose epaule

1: épaule arthrosique 2: Déformation de la tête humérale arthritique et apparition de becs osseux ou ostéophytes (flèche) 3: Quasi disparition de l’espace entre humérus et glène traduisant une usure majeure du cartilage

 

Scanner ou IRM:

Ces examens (sensibilisés au besoin par une injection dans l’articulation de produit de contraste) confirment le diagnostic établi à partir des radiographies mais permettent d’apprécier l’état des muscles et des tendons.

Ils permettent également une meilleure planification de l’intervention chirurgicale en aidant au choix du type de prothèse.

CT1  IRM

 

Les différents traitements ?

   Les traitements médicaux

On peut lutter contre les douleurs et l’irritation de l’articulation (inflammation) grâce à des médicaments: antalgiques, anti inflammatoires.

Pour limiter l’inflammation, garder la souplesse de l’articulation et entretenir les muscles, un kinésithérapeute peut vous proposer une rééducation adaptée de votre épaule.

Cependant l’usure du cartilage st irréversible, l’évolution naturelle se fait vers une dégradation progressive de l’articulation

 

  Le Traitement chirurgical: la prothèse d’épaule

L’évolution de l’arthrose est inévitable. L’épaule risque de devenir de plus en plus douloureuse et raide. Les tendons de l’épaule (coiffe des rotateurs) peuvent se déchirer progressivement, aggravant la faiblesse de l’épaule et les difficultés à bouger le bras.

Il s’agit d’enlever les zones d’os dont le cartilage est usé pour les remplacer par une ou plusieurs pièces mécaniques (Prothèse). Cela permet à l’épaule de bouger sans douleur.