Le premier épisode de luxation d’épaule

 Les examens complémentaires

     Le bilan radiographique: réalisé en urgence

La luxation est dans la très grande majorité des cas antéro-interne: la tête de l’humérus se déboite en avant et vers l’intérieur par rapport à la glène.

Luxation

La luxation peut dans de rare cas être postérieure: la tête humérale se déplace en arrière de la glène. La radiographie de face est parfois trompeuse et peut faussement donner l’impression d’une absence de luxation. C’est la raison pour laquelle chaque luxation de l’épaule (qu’elle soit antérieure ou postérieure) doit faire l’objet d’une radiographie spécifique (le cliché de Bloom et Obata)

Epaule normale

Epaule normale

Luxation postérieure face

 Radiographie de face: luxation postérieure

Luxation postérieure bloom copie

Cliché de Bloom Obata


Dans certains cas le déboitement peut être associé à une (ou des) fracture(s) de l’humérus.

Epaule normale  fracture luxation

Epaule normale                                                             Epaule luxée et fracturée

 

     Le bilan complémentaire

Il n’est pas indiqué en urgence mais pour bilanter secondairement les lésions provoqués par la luxation. Votre chirurgien choisira s’il le juge nécessaire un arthro scanner ou une IRM en fonction des constations cliniques et du type de luxation.

 

Quel traitement ?

  En urgence

Survenant dans un contexte traumatique, l’urgence est de soulager les douleurs pour permettre de réintégrer l’épaule dans sa position naturelle.

Ce geste sera réalisé aux urgences après une prise en charge adaptée de la douleur (recours à des antalgiques puissants). Le médecin urgentiste peut également recourir à une anesthésie légère (utilisation du protoxyde d’azote qui est un gaz permettant une « sédation avec persistance d’un état de conscience »).

Dans certains cas, la douleur entraine des contractions musculaires rendant impossible la prise en charge de la luxation dans le service des urgences. Il est alors nécessaire d’effectuer la réduction de la luxation lors d’une courte anesthésie générale qui permettra un relâchement musculaire complet. Ce geste sera effectué par un chirurgien Orthopédiste au bloc opératoire.

 

  Par la suite

Il est indispensable d’immobiliser l’épaule dans une attelle pour permettre une cicatrisation des ligaments qui ont peu être endommagé lors de la luxation. L’immobilisation sera conservée pendant une durée de 3 semaines.

Puis la rééducation de l’épaule traumatisée est essentielle pour renforcer les muscles qui maintiennent la tête de l’humérus. Votre masseur kinésithérapeute vous apprendra à faire fonctionner de façon bien coordonnée les muscles de l’épaule.